lundi 26 janvier 2009

Billet d"humeur

lundi 26 janvier 2009
Je relaie avec plaisir un billet qui m'a été transmis par un propriétaire de notre résidence. Très heureuse que la vie de cette résidence fasse l'objet d'attentions (trop rares) de quelques uns...

"J’ai quitté notre résidence, pour quelques jours, sous la neige comme joli spectacle et que l’on peut admirer en photo sur ce blog. Je reviens pour constater les dégâts de la neige et du vent. Une somme d’arbre incalculable couché ou avec des branches cassées.

Spectacle que l’on retrouve dans toute notre ville. Il y a donc urgence de nettoyer et de sécuriser nos accès et nos biens (ainsi que nos enfants).

Fait incroyable de notre bureaucratie au sein même de notre copropriété, notre conseil syndical est allé très vite dans sa décision, avec la présence même du personnel de Marius Ferrat. Ce qui est très exceptionnel, il suffit de lire les différents comptes rendus (que cela soit pour la rapidité d’exécution et la présence exclusive d’un seul fournisseur).

Dans l’urgence, on ne fait aucun comparatif (étude de devis) et l’on accepte les conditions de notre fournisseur exclusif d’espaces verts (ou jaune).

Puis au lieu de voter juste pour un élagage c'est-à-dire la coupe des branches cassées ou en instance ainsi que les arbres déracinés, on a voté un « déboisement » pour la somme rondelette d’environ 8 000,00€. De plus, on a donc coupé des arbres sains (oliviers, pins…) dont certains ne faisaient courir aucun risque. Une somme pareille sans appel d’offre ? Cela laisse songeur. Jusqu’où peut on aller par le simple motif de la sécurité et de l’urgence.

Le spectacle des divers troncs d’arbres coupés ayant toutes leurs sèves laisse perplexes.

J’espère que ce petit billet fera réagir.

Gérald B.

Ps : Merci aux copropriétaires qui ont pris du temps pour déneiger les routes (accès garages) et chemins piétons pour éviter des glissades aux personnes et aux véhicules. "

Merci infiniment Gérald de ce billet tout à fait éloquent en effet ! J'ajouterai juste une chose, était-il normal d'engager ces travaux un samedi dès 8h du matin ???????

samedi 17 janvier 2009

Prêts immobiliers : baisse des taux d'intérêts

samedi 17 janvier 2009

Voici une bonne nouvelle pour les emprunteurs : les taux des prêts immobiliers baissent !

Bon, certes ce n'est pas grand chose mais sur la durée... La baisse constatée est de -0,15% à -0,40% selon les régions ce qui ramène donc le taux moyen à 20 ans à 4,85% (contre 5,15% l'année dernière) mais cela n'est que le début semble-t-il !

Nous devons cette baisse à la politique de la Banque Centrale Européenne qui a réduit considérablement le niveau de ses intérêts directeurs pour la quatrième fois consécutive en abaissant son principal taux directeur à 2% alors qu'il était encore de 4,25% en octobre 2008.

C'est bien sûr une bonne nouvelle pour ceux qui s'apprêtent à emprunter pour acheter un bien immobilier puisque les banques fixent leur taux de crédit sur la base de celui auquel elles mêmes parviennent à emprunter (taux de refinancement).

Notons que les banques ont répercuté cette baisse mais n'ont pas oublié au passage de reconstituer leurs marges bénéficiaires ! Etat de crise pour elles aussi oblige ... De nouvelles baisses de taux sont attendues dans les mois qui viennent.

à suivre donc

Source : Les Echos

dimanche 11 janvier 2009

Des photos de "Castel Alpes"

dimanche 11 janvier 2009
Merci infiniment à Catherine Boix du Ruissatel de nous avoir adressé ces photos de Castelroc sous la neige ! Catherine qui a surnommé à juste titre notre résidence "Castel Alpes" !



Si vous souhaitez me faire parvenir des photos n'hésitez pas !

samedi 10 janvier 2009

Photos de Castelroc sous la neige

samedi 10 janvier 2009
Merci à André Caligaris pour ces prises de photos de notre résidence sous la neige ce 8 janvier 2009



Si vous avez des photos sympas et que vous souhaitez les partager sur ce blog, n'hésitez pas !! Envoyez les moi !

jeudi 8 janvier 2009

Exquise banquise méditerranéenne

jeudi 8 janvier 2009
Marseille se réveille... magnifique vue de ma tour de contrôle... blanche, ensoleillée.... mais chaotique.

La journée d'hier aura été comme une parenthèse magique, un Noël blanc en décalage horaire. Dehors, tout au long de la journée, il s'est tissé des liens sociaux, autour des descentes tout schuss, des jeux de luge, des bâtisseurs de bonshommes de neige... Mais aussi des liens civiques, chacun aidant l'autre, chacun balayant devant sa porte, chacun transportant l'autre dans son chasse neige improvisé, chacun apportant une baguette de pain à mamy calfeutrée au chaud. Il n'y avait pas que le paysage marseillais qui s'était transformé...

à Marseille, la glace était brisée l'espace d'une journée !

Ce matin, le craquement impressionnant des branches des mimosas, des acacias et des pins cédant sous le poids de la neige s'est enfin tu. On entend le goutte à goutte de la neige qui fond au soleil, les craquements de la neige glacée sous nos pas (un peu comme un glaçon au fond d'un verre de Pastis en été), les rires des enfants buissonniers profitant de la dernière neige immaculée avant qu'elle ne se transforme en bouillasse marron, les tronçonneuses au loin. Le vert des pins et l'ocre des façades reprennent le dessus. Il fait doux au soleil...

Heureusement aucune victime... des dégâts matériels, mais rien d'irremplaçable, beaucoup de SDF ont intégré des logements de fortune. Certes, nombreux sont les automobilistes qui étaient encore bloqués ce matin dans leur voiture, mais reconnaissons que le Marseillais est particulièrement indiscipliné de ce côté-là ;-). Certes, on aurait peut être pu prévoir,.. Météo France annonçait quand même l'évènement depuis une semaine ! On aurait pu saler les routes si on n'avait pas préféré garder le sel pour les anchois, on aurait pu fermer les autoroutes (du soleil) plus tôt, interdire le Tunel Prado Carrénage, empêcher les avions d'atterrir sur une patinoire...

Et puis vient le moment des explications tant redouté des services de communication... Communication de crise bien gérée par la SNCF (pour une fois !) Les perturbations semblent avoir été moindre, quelques arbres en travers de la voie, les voyageurs semblent calmes et résignés. Au contraire de l'aéroport Marseille Provence, où l'incompréhension règne parmi les 1500 squatters d"un jour et une nuit. Pourquoi avoir laisser atterrir des avions dans cette purée de pois, pourquoi avoir laisser les voyageurs arriver jusqu'ici ? Aucun communiqué semble-t-il et des lits de camps arrivés très tardivement. Vient ensuite le service communication des autoroutes... Si si, ils ont bien été prévenus par Météo France, la veille au soir même... mais alors ? Pas d'équipement, en dehors de quelques pelles et râteaux, l'incivilité des automobilistes qui ignoraient les panneaux d'alerte et s'entassaient les uns derrière les autres. Et pourquoi ne pas avoir sollicité les villes équipées et habituées ? et pourquoi ne pas avoir fermé les barrières des bretelles d'accès ?

Puis vient la communication de la ville, pas la plus aisée : c'est le merdier une fois tous les vingt ans... cela ne mérite pas un investissement de 10 M€ pour 2 chasse neige, 3 pelles et 4 râteaux (le marché semble juteux... reconvertissons nous !) qui ne serviront que tous les 20 ans... et là on touche au point sensible : le contribuable est-il prêt à payer plus d'impôts pour un chasse neige ?? Non ! certes... mais remarquez, nous ne voulions pas non plus en payer plus pour un stade...


Et voilà... la vie va reprendre son cours (ça serait bien si les mails pouvaient aussi reprendre leur vitesse normale) Les marseillais ont fini de se faire remarquer (comme me disait un ami... non marseillais)... il reste du sel pour les anchois, et toujours assez de Pastis pour finir les glaçons du port ;-)

Crédit photos : Le Vieux Port et la Statue David -> Thierry Garro pour La Provence vec beaucoup d'autres à découvrir

Crédit photo : le surfeur marseillais -> Reuters pour Ouest France où vous découvrirez d'autres diaporamas

mercredi 7 janvier 2009

Castelroc sous la neige pour le plaisir de tous !

mercredi 7 janvier 2009
Non Castelroc n'est pas une bourgade de Haute Savoie et pourtant les skieurs ont envahi les rues, les enfants font des bons hommes et des batailles de boules de neige, les pneus se parent de chaines, les promeneurs chaussent les après ski... Y'a même des glaçons dans le vieux port (manque plus que le p'tit jaune !)

C'est beau, c'est magique (et ça tue les microbes ;-) ) La résidence prend des airs de fête, tout le monde est dehors, manque plus que le vin chaud !!

Mais... les soldes sont désertées, les autoroutes bloquées, 12 000 foyers sont privés d'électricité....

Les médias annoncent 35cm de poudreuse par endroit sur Marseille ! Jamais vu ici depuis 1987 !


Avec une pensée pour les SDF qui venaient chercher le soleil ici...