dimanche 29 mars 2009

Fibre optique or not

dimanche 29 mars 2009
J'ai reçu, il y a quelques jours, un mail de Christine Ratouchniak du Garlaban qui soulève un problème que certains autres copropriétaires (dont moi) rencontrent apparemment également :

Nous avons souscrit une offre de dégroupage total chez des fournisseurs différents antérieurement à l'installation de la fibre optique dans notre résidence. Aujourd'hui, lorsque nous souhaitons basculer sur une offre TV comprise (tant qu'à faire pour le même prix ;-) ), nos FAI nous revoient tous la même réponse "configuration technique impossible" "adresse non desservie" "débit insuffisant de votre ligne"... Ah ?

Pourtant, nous ne sommes pas dans la brousse ! Certains d'entre nous ont bien la TV via la connexion ADSL ou FO... Alors pourquoi cette réponse ?

Christine nous informe que sa demande la renvoie sur le site de Free à un lien intitulé: "Informations Syndic pour le raccordement de la fibre optique" et souhaite obtenir ces informations demandées qui visiblement doivent être communiquées par le Syndic.

Si vous passez par ici et que vous avez résolu ce même problème merci de bien vouloir l'aider (nous aider) !!

lundi 9 mars 2009

Une initiative à soutenir

lundi 9 mars 2009
EDIT du 09/03/2009 : par circulaire du 24 février 2009, Mme Buonsignori nous informe des suites données à ses propositions : les peintures des coursives ont été réalisées, le nettoyage en profondeur des marches d'escalier a commencé. deux étages ont été faits en ce début d'année. Quant à la remise en état des portes de coursives, les devis seront présentés en motion lors de la prochaine AG. Encore un grand merci à Mme Buonsignori pour son implication et sa disponibilité.

Je relaie ici, avec son accord, la circulaire du 11 ocobre d'une copropriétaire du Ruissatel, Danielle Buonsignori, initiative rare qui méritait d'être soulignée, initiative courageuse parce que tout le monde sait ici (et moi la première) que faire bouger cette résidence n'est pas chose facile...
Voici donc son texte :

"Nous habitons tous le RUISSATEL et ce, avec beaucoup de bonheur quant à la qualité de vie. Notre immeuble d’architecture un peu particulière a la chance d’être dans un bel espace vert. Notre but est donc d’y vivre dans les meilleures conditions.
Depuis le ravalement des façades (10 ans environ) et les travaux d’habillage des mouvements de bâtiment, peu de travaux d’entretien ont eu lieu.
Je me suis donc rapprochée du Syndic pour établir un plan A LONG TERME pour sauvegarder notre patrimoine.

Je me suis attachée uniquement à l’entretien pour notre confort de vie quotidien :

- ménage beaucoup plus approfondi (regardez vos marches d’escaliers en grès beiges, à l’origine !!)
- remise en état des portes coursives (décapage, réfection pour certaines, peintures). Nous ne devons pas attendre qu’elles soient cassées car à ce moment là nous serions obligés de les changer et c’est assez cher !
- remise en état de certaines coursives (peinture) : travaux déjà commencés
- fermeture de notre bâtiment (comme au Taoumé)

Des devis sont en cours pour chiffrer tout cela et établir un plan d’attaque !! Ce que je ne manquerai pas de vous soumettre.

Toutes les suggestions seront les bienvenues.

Sans oublier que ce confort passe par l’aide de tous en respectant le plus possible nos locaux et notre cadre de vie."

Il me semble que ce plan d'attaque pourrait également s'appliquer au Garlaban, au Bertagne et au Taoumé... Vous pouvez laisser vos suggestions ici en commentaire, je les transmettrai à Mme Buonsignori.

vendredi 6 mars 2009

Marché immobilier : où va-t-on ?

vendredi 6 mars 2009
En 2008, le marché immobilier français a subi de plein fouet la crise économique mondiale. À partir de septembre 2008, au moment du plus fort de la crise, le ralentissement du marché a été plus prononcé avec une chute de 20% des transactions. Il est évident que le particulier n’avait plus trop envie d’investir dans l’immobilier, les banques sont devenues plus frileuses et la baisse des prix annoncées s’est faite attendre.

Si les prix de l’immobilier ont subit une baisse globale de 5% en 2008, les experts annoncent pour 2009 un recul de 10% mais affirment également que la France sera quelque peu préservée à côté de nos voisins les Espagnols par exemple où l’offre est très largement supérieur à la demande. Les prix sur Paris et IDF semblent les plus épargnés, en revanche, l’ouest, le nord, l’est et le sud-est sont en repli.

Selon des annonces récentes, les taux d’intérêts pourraient encore baisser. Mais il n’est pas évident que ce soit un critère déterminant pour relancer l’achat : une baisse de 0.5 % sur un taux correspond à quelques dizaines d’euros seulement par mensualités.

Les prêts relais soulèvent beaucoup de craintes en ce moment. Certaines banques se sont engagées à ne pas facturer de pénalités pour ceux qui auront des difficultés à relayer. N’oublions pas que ces prêts sont d’une durée de 2 ans et peuvent donc permettre de patienter pour vendre au meilleur prix.

Que penser de l’investissement locatif dans cet état de crise ? Dans la mesure où cet investissement est souvent motivé par la constitution d’un patrimoine et la préparation de la retraite, il reste d’actualité et ne subit pas la crise car il se gère sur le long terme.
Sources : LCL Immobilier