vendredi 6 mars 2009

Marché immobilier : où va-t-on ?

vendredi 6 mars 2009
En 2008, le marché immobilier français a subi de plein fouet la crise économique mondiale. À partir de septembre 2008, au moment du plus fort de la crise, le ralentissement du marché a été plus prononcé avec une chute de 20% des transactions. Il est évident que le particulier n’avait plus trop envie d’investir dans l’immobilier, les banques sont devenues plus frileuses et la baisse des prix annoncées s’est faite attendre.

Si les prix de l’immobilier ont subit une baisse globale de 5% en 2008, les experts annoncent pour 2009 un recul de 10% mais affirment également que la France sera quelque peu préservée à côté de nos voisins les Espagnols par exemple où l’offre est très largement supérieur à la demande. Les prix sur Paris et IDF semblent les plus épargnés, en revanche, l’ouest, le nord, l’est et le sud-est sont en repli.

Selon des annonces récentes, les taux d’intérêts pourraient encore baisser. Mais il n’est pas évident que ce soit un critère déterminant pour relancer l’achat : une baisse de 0.5 % sur un taux correspond à quelques dizaines d’euros seulement par mensualités.

Les prêts relais soulèvent beaucoup de craintes en ce moment. Certaines banques se sont engagées à ne pas facturer de pénalités pour ceux qui auront des difficultés à relayer. N’oublions pas que ces prêts sont d’une durée de 2 ans et peuvent donc permettre de patienter pour vendre au meilleur prix.

Que penser de l’investissement locatif dans cet état de crise ? Dans la mesure où cet investissement est souvent motivé par la constitution d’un patrimoine et la préparation de la retraite, il reste d’actualité et ne subit pas la crise car il se gère sur le long terme.
Sources : LCL Immobilier

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire